Taux de change entre l’euro et le dinar algérien sur le marché noir

Ishaq Chebli

Le taux de change entre 100 euros en dinars algériens sur le marché noir aujourd’hui a suscité un grand intérêt ces dernières années. Les fluctuations du marché mondial des changes, les turbulences économiques et politiques, ainsi que les nombreuses transactions illicites ont eu une influence considérable sur la variation du cours de l’euro par rapport au dinar algérien.

Le contexte économique global

La valeur de n’importe quelle devise dépend généralement de divers facteurs, à commencer par les indicateurs macroéconomiques nationaux et internationaux tels que le produit intérieur brut (PIB), la balance commerciale, l’inflation, le chômage et la croissance économique. En ce qui concerne l’Algérie, trois facteurs principaux influent sur la valeur du dinar :

  1. Les recettes d’exportation des hydrocarbures
  2. Le niveau de réserves en devises étrangères
  3. L’évolution du marché immobilier

Les recettes d’exportation des hydrocarbures

L’Algérie est un pays riche en ressources naturelles, notamment en pétrole et en gaz. Cependant, la chute des prix du pétrole sur les marchés mondiaux a considérablement affecté les recettes d’exportation du pays. Cette situation a entraîné une diminution des revenus de l’État et a contribué à la dépréciation du dinar algérien face aux principales devises mondiales, y compris l’euro.

Le niveau de réserves en devises étrangères

Les réserves de change de l’Algérie ont connu une forte baisse ces dernières années en raison de la chute des prix du pétrole. Cette situation met en danger la stabilité financière du pays et exerce une pression sur le taux de change entre le dinar algérien et l’euro.

L’évolution du marché immobilier

Le marché immobilier algérien a également subi les conséquences de la crise économique nationale. L’augmentation des taux d’intérêt, la baisse de la demande pour les biens immobiliers et les difficultés rencontrées par le secteur du bâtiment contribuent à accentuer la dévaluation du dinar.

A voir aussi :   À la découverte de Radio Chaine 2 : La voix berbère d'Algérie

Les raisons de l’émergence du marché noir des changes

Même si le taux de change officiel entre l’euro et le dinar algérien est fixé par la Banque d’Algérie, un marché noir existe depuis plusieurs années. Ce marché informel permet aux individus et aux entreprises de suivre un taux de change différent de celui proposé par les banques et les bureaux de change officiels.

Ce phénomène est principalement lié à :

  • La rareté des devises étrangères
  • La limitation des opérations de change
  • Le développement du commerce informel
  • La fuite des capitaux vers l’étranger

La rareté des devises étrangères

Avec la chute des prix du pétrole, les exportations et les réserves de change de l’Algérie ont diminué. Cette situation a créé une pénurie de devises étrangères, dont l’euro, qui est très présent dans les transactions commerciales internationales. Le marché noir des changes profite ainsi de cette rareté pour offrir un taux de change plus avantageux.

La limitation des opérations de change

Le gouvernement algérien a mis en place différentes mesures visant à protéger la valeur du dinar et à limiter les importations, notamment par le biais de restrictions sur les opérations de change. Ces limitations entraînent un recours accru au marché noir.

Le développement du commerce informel

Le commerce informel représente aujourd’hui une part importante de l’activité économique algérienne. Entrepreneurs et commerçants non déclarés se tournent généralement vers le marché noir pour réaliser leurs transactions financières, où ils peuvent effectuer des conversions de devises sans être soumis aux contraintes légales.

La fuite des capitaux vers l’étranger

Les difficultés économiques actuelles poussent de nombreux Algériens à investir à l’étranger ou à transférer leurs avoirs en devises étrangères. Comme ces opérations sont souvent soumises à des restrictions et à des contrôles stricts, la demande pour les devises étrangères augmente sur le marché noir.

A voir aussi :   L'Expression DZ : Le journalisme algérien au service de la population

L’influence du marché noir sur le taux de change entre l’euro et le dinar algérien

Le marché noir influe considérablement sur la valeur du dinar par rapport à l’euro. En effet, en raison de la pénurie de devises étrangères sur le marché officiel et du manque de confiance envers les institutions financières nationales, de nombreux citoyens et entreprises préfèrent se tourner vers ce marché informel pour effectuer leurs transactions en devises étrangères.

Cela entrave la capacité du gouvernement à contrôler le taux de change entre l’euro et le dinar algérien, et crée une situation où le taux de change sur le marché noir est généralement supérieur à celui fixé par les autorités. Ainsi, si le marché officiel affiche un taux de 100 euros pour un certain nombre de dinars, le marché noir attribuera probablement une valeur plus élevée pour la même somme de 100 euros.

Conséquences économiques et politiques du marché noir des changes

Le marché noir des changes a plusieurs conséquences sur l’économie et la société algériennes, notamment :

  • La fuite des capitaux vers l’étranger
  • Le développement du commerce informel
  • La hausse de l’inflation
  • L’érosion de la confiance envers le gouvernement et les institutions
  • La fragilisation de la stabilité financière du pays

Même si le marché noir des changes rend plus difficile pour les Algériens d’obtenir des devises étrangères, il est important de coopérer avec les autorités locales pour lutter contre cette pratique illégale. L’adoption de réformes économiques pertinentes et de mesures adéquates pour réguler le marché des changes contribuera à renforcer la valeur du dinar algérien et à améliorer la situation économique globale du pays.

Votez pour cet article
Photo of author
A propos de l'auteur : Ishaq Chebli

Laisser un commentaire