Samedi 26 juin 2004

 

Les chroniques

Dossiers

  Polémiques
  Sport

Caricature

  Horoscope du jour

A votre service

Archives

 

Quotidien > Actualité nationale

Bouteflika inaugure la FIA
« Notre pays a besoin de partenaires et non de commerce »

«Je ne veux pas de commerce, notre pays a besoin de partenaires et d'investissements. » C'est en ces termes que s'est adressé hier le Président de la République Abdelaziz Bouteflika à  l'ensemble des responsables économiques et politiques des pays participants à  la 37e édition de la Foire internationale d'Alger (FIA). Accompagné du Chef du gouvernement, des ministres et des représentants diplomatiques à  Alger, le président Bouteflika a choisi comme premiére escale de sa visite le pavillon central o๠sont installées les entreprises nationales et certains pays qui participent à  la Fia pour la premiére fois comme le Canada, l'Arabie Saoudite, la Roumanie Au niveau du stand canadien, o๠il s'est entretenu avec les chefs d'entreprise, le Président a mis l'accent sur l'importance de ce rendez-vous économique pour conclure des contrats de partenariat avec les Algériens, notamment dans le domaine des technologies de l'information. Passant par les pavillons de l'Italie, la France, l'Espagne et l'Allemagne, le chef de l'Etat a réitéré son appel au partenariat international pour la relance de l'industrie en Algérie. Pour ce qui est de la production nationale, c'est surtout les nouvelles entreprises créées ces derniéres années qui ont investi les lieux à  la recherche de nouveaux horizons de partenariat. Le ministre de la Pme/Pmi, M. Benbada, nous a déclaré à  l'occasion que « l'encouragement et la promotion de la petite et moyenne entreprise est désormais la seule alternative pour une intégration à  l'économie de marché ». Le ministre a rappelé d'ailleurs la mise en place d'un fonds de garantie pour les PME/PMI dont l'installation vient juste de voir le jour. Cette initiative dit-il, vise à  encourager les investisseurs à  prendre le risque de créer des entreprises en toute confiance. Concernant la caisse de garantie d'une valeur de 30 milliards de dinars, et sur laquelle a insisté le président de la République pour la création de 100 000 micro-entreprises dans les cinq années à  venir, M. Benbada assure que celle-ci sera opérationnelle au plus tard au mois d'octobre prochain.
Rosa Mansouri


Rosa Mansouri

02-06-2004

Imprimez cet article Envoyez cet article à un

 

A lire également


Les officiers de la marine marchande en gréve dés aujourd'hui

Procés en série pour le correspondant d'El Khabar à  Bouira

Adhésion au programme « Ambassador School » de Schlumberger

Faux barrage prés de Médéa : cinq citoyens tués

Blida, deux personnes assassinées à  Bougara

Un terroriste abattu à  Harrour

Bouhadef, premier secrétaire national

Le bac, c'est aujourd'hui

Toxicomanie en milieu universitaire : chiffres inquiétants

 


Recherche

Copyright © 2002-2016 Le matin. Réalisation All Rights Reserved