Dimanche 27 juin 2004

 

Les chroniques

Dossiers

  Polémiques
  Sport

Caricature

  Horoscope du jour

A votre service

Archives

 

Quotidien > Monde

Riyad va réviser le fonctionnement des organisations caritatives

Un haut responsable saoudien a annoncé hier à Washington que les activités de la fondation caritative saoudienne Al Haramaàn, accusée par les Etats-Unis de financer le terrorisme, seront désormais supervisées par un organisme officiel saoudien.
Le conseiller diplomatique du prince saoudien Abdullah, Adel Al Jubeir, a précisé que Al Haramaàn et d'autres organisations caritatives privées vont àtre dissoutes et que leurs opérations à l'étranger ainsi que leurs avoirs seront placés sous la responsabilité du nouveau Conseil civil saoudien pour le secours et les uvres caritatives à l'étranger . Nous travaillons pour identifier et supprimer les sources de financement des groupes terroristes , a affirmé M. Al Jubeir. Nous avons réalisé un audit de nos organisations caritatives pour àtre certains qu'elles profitent aux bons bénéficiaires , a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à l'ambassade d'Arabie Saoudite à Washington. Au màme moment, le département du Trésor américain a annoncé que cinq branches de la fondation Al Haramaàn vont s'ajouter à sa liste des groupes terroristes liés à Al Qaàda et aux Talibans.
Ces cinq branches, situées en Afghanistan, Albanie, Bangladesh, Ethiopie et aux Pays-Bas ont fourni un soutien financier, matériel et logistique au réseau Al Qaàda et à d'autres organisations terroristes , a indiqué le département du Trésor dans un communiqué. En janvier, le Trésor avait déjà pris des mesures contre quatre branches d'Al Haramaàn. Al Haramaàn est l'une des associations caritatives saoudiennes accusées aux Etats-Unis de financer le terrorisme depuis les attentats du 11 septembre 2001, dont 15 des 19 auteurs étaient Saoudiens. Des familles de victimes des attentats ont déposé en aoàt 2003 une plainte civile accusant trois membres de la famille royale saoudienne ainsi que des banques et associations caritatives, dont Al Haramaàn, de financer le terrorisme international.
Elles réclament des milliards de dollars de dommages et intéràts. Plusieurs attaques ont été perpétrées ces derniers jours en Arabie Saoudite, et un communiqué attribué au réseau terroriste Al Qaàda a revendiqué hier des tirs contre des militaires américains prés de Riyad.
AFP


AFP

02-06-2004

Imprimez cet article Envoyez cet article à un

 

A lire également


Les Talibans et Ben Laden décidés à empàcher les élections

L'Irak au menu

Nouvelles violences en Irak

 


Recherche

Copyright © 2002-2016 Le matin. Réalisation All Rights Reserved