Vendredi 16 avril 2004

 

Chroniques de

Dossiers

  Polémiques
  Sport

Caricature

  Horoscope du jour

A votre service

Archives

 

Polémiques>

Pà´le démocratique : l'éternelle querelle
Une nouvelle fois encore, les démocrates se présenteront en rangs dispersés à  la prochaine élection présidentielle. Les citoyens assistent médusés à  des querelles de chapelle, eux qui ont cru à  un sursaut des forces républicaines afin de contenir le fascisme rampant des islamo-conservateurs. L'espoir de voir un jour un démocrate présider aux destinées de ce pays vole en éclats par la faute de ceux-là  màªme à  qui était confiée la responsabilité historique de construire un pà´le démocratique. Le CCDR, qui nous a habitués à  mieux, a pris toute l'opinion à  contre-pied en apportant son soutien, quoique mesuré, à  la candidature d'Ali Benflis, espérant peut-àªtre ramener l'ex-parti unique à  de meilleurs sentiments démocratiques.
Arab Aà¯ssa, Béni Mansour, Béjaà¯a [29-12-2003]  

Le mensonge consensuel
Il est admis qu'au niveau des Etats, pour protéger un secret ou pour des raisons stratégiques toute vérité n'est pas bonne à  dire, le « soviétisme » ayant fait école dans l'espionnite et la propagande, le mensonge est devenu vertu. Hélas, parfois ou plutà´t souvent certains mensonges sont tout aussi inutiles que néfastes ; le général Chazli, l'homme de la guerre d'Octobre 1973, cite le cas de ce fameux missile égyptien pouvant détruire Tel-Aviv, alors que tous les concernés autant les amis que l'ennemi principal connaissaient l'inanité de la chose. A quoi bon leurrer le petit peuple, se plaignait-il, peuple dont le chef se veut à  chaque fois le petit pére.
Noureddine Bensaddek, Oran [29-12-2003]  

Le bien et le mal
Il y a comme une aberration à  courir sans cesse aux pieds des grands de ce monde et en màªme temps de solliciter l'appui des chefs de zaouà¯as, longtemps oubliés de notre pays. Cette situation pour le moins incongrue nous laisse parfois perplexes et dubitatifs. Que cache donc ce penchant irrésistible de manger à  tous les rà¢teliers et à  brouiller toutes les régles et convenances universellement admises ?
Hellal K., Alger [29-09-2003]  

« Point de naà¯veté »
Ah, les naà¯fs sont de retour comme aprés chaque catastrophe ! Ils ont été bernés dans leur choix, ils se sont trompés de bonhomme, ils ont été dupés par un farfelu qu'ils croyaient des leurs et qui a préféré, en fin de compte, jouer seul et contre tous. Reste-t-il encore aujourd'hui, dans ce pays en particulier, une place à  cette caste de faux naà¯fs, qui viennent juste de s'apercevoir que le pays courrait à  sa perte ? Quelle naà¯veté ! C'est vrai qu'à  l'époque, ils étaient des responsables avec de grosses tàªtes qui n'écoutaient que leur voix Etaient-ils naà¯fs lorsqu'ils narguaient le monde avec leur réplique favorite : nous, on sait ce qu'on fait et on n'a besoin de leà§ons de personne ?
K. L., universitaire [29-09-2003]  

« Fermons la parenthése Bouteflika »
Qu'on nous accuse d'àªtre des verbeux de la démocratie appelant l'institution militaire à  user de ses prérogatives non écrites pour défaire un président, consacré roi par ses soins 5 ans plus tà´t, n'est pas pour nous gàªner outre mesure. Les scribouillards de pacotille qui travestissent, sinon occultent à  escient la vérité doivent comprendre que notre humble personne ne mérite pas qu'on s'y attarde longtemps. Le peuple, si ! L'avenir de cette nation, si ! Les institutions de la république, si ! La justice sociale, si ! La démocratie et son corollaire la liberté d'expression, si ! Le reste n'est que soliloques destinés au divertissement de la galerie politico-médiatique.
Larbi Chelabi [29-09-2003]  

« Un droit pour lequel il faut se battre »
La liberté de la presse est un droit de l'Homme, et comme je l'ai bien précisé dans ma réaction publiée par votre confrére El Watan jeudi 21 aoà»t 2003, que « la liberté d'expression, pierre angulaire de la démocratie, demeure un facteur de paix sociale qui tisse entre les hommes un esprit d'analyse fécond et qui dissocie inéluctablement la vérité du mensonge ».
Dr Driss Reffas [10-09-2003]  

Lettre ouverte à  l'opinion publique et aux décideurs du pays
Le Journal de l'Ouest est suspendu depuis bientà´t trois semaines et nous ne voyons pas encore le bout du tunnel. Cette mesure nous a frappés parce que notre titre est édité par le groupe de presse Erra௠El à‚am.
Pour le collectif du Journal de l'Ouest, S. Bensayah, le directeur de la rédaction [10-09-2003]  

Une victoire sur la perversité
Il y a des défaites culpabilisantes avec un effet retentissant qui mettent à  nu toutes les velléités lorsqu'elles sont empreintes de malveillance en avilissant ceux qui les colportent. Lorsque j'ai appris le complot fomenté à  l'encontre des six quotidiens, et particuliérement Le Matin qui demeure mon journal préféré, suivi d'une machination diabolique ourdie par des conspirateurs avec pour objectif sa liquidation, en avanà§ant un pseudo-litige commercial, je ne me faisais pas l'ombre d'un doute que la victoire finale effacerait la crainte qui a suscité spontanément l'élan de solidarité des millions de citoyens pour dénoncer cet outrage qui n'honore pas son (ses) auteur (s).
Mohamed Saà¯di, cadre retraité [10-09-2003]  

« Le pillage continue »
Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, ni de pire sourd que celui qui ne veut rien entendre. Les dirigeants algériens sont comme à§a. Ils n'ouvrent les yeux que pour voir leurs intéràªts et ceux du clan, et n'entendent que le doux froissement des dollars. Des pétrodollars.
Meziane Amara, Paris [08-08-2003]  

O๠va l'argent de Sonatrach ?
« Vous dites justice, Monsieur Chakib Khelil ! »
L'utilisation de l'argent de Sonatrach à  travers des transactions douteuses faisant bénéficier le clan présidentiel ainsi que le financement par le biais de donations des activités de certaines associations favorables à  la réélection d'Abdelaziz Bouteflika sont des thémes qui continuent de susciter des réactions au sein de l'opinion. La polémique vient d'àªtre relancée par la lettre adressée (voir notre édition de jeudi dernier) par le ministre de l'Energie et des Mines à  notre journal.
Majid Bacha [08-08-2003]  



Recherche

Copyright © 2002-2016 Le matin. Réalisation All Rights Reserved