Lundi 28 juin 2004

 

Les chroniques

Dossiers

  Polémiques
  Sport

Caricature

  Horoscope du jour

A votre service

Archives

 

Polémiques>

De la stratégie post-terroriste
Se taire devant l'injustice, c'est accepter de mourir un peu ou plus peut-àªtre. Tout dépend de la sensibilité et de la conscience individuelle. Se taire, c'est se condamner en silence à  la résignation, à  l'acceptation de l'inconcevable, sans la possibilité de dire de quoi il s'agit vraiment et d'affirmer autre chose de rationnel. A mesure que la situation devient difficile et porteuse d'incertitudes, le sensé s'éloigne de plus en plus
Brahim Tazaghart, auteur en tamazight [26-06-2004]  

Peu de choses
L'emprisonnement des journalistes et la fermeture du siége d'un journal, aprés la répression du mouvement citoyen en Kabylie, à  T'kout et ailleurs, est une répression de la liberté. La liberté de la presse, grand acquis arraché dans la douleur pour lequel des Algériennes et Algériens ont été égorgés, vient d'àªtre lourdement payée par Ghoul et Benchicou. Alors qu'Ali Benhadj n'est plus en prison
Abbés Zouaghi, Ras El Oued [26-06-2004]  

Choisir son culte
Un groupe d'universitaires algériens, sans doute proche de la tendance islamiste conservatrice, est monté derniérement au créneau non pas pour dénoncer les violations quotidiennes des droits de l'homme en Algérie, la répression et le harcélement que subit quotidiennement la presse indépendante, mais pour attirer l'attention de l'opinion publique sur l'évangélisation des populations kabyles
Rachid Bandou, Québec [26-06-2004]  

Vos Messages
Irrespectueux La répression des journalistes en raison de leurs opinions démontre la fragilité de la liberté d'expression, chérement conquise.
[26-06-2004]  

Il n'y a de bon avocat que libre
Une réforme hérétique revient-elle à  une réminiscence obscure ? Elle remet à  jour un vieux projet conà§u depuis la période malheureuse du parti unique. Terrible interrogation, sinistre inquiétude : ce qui a avorté durant le totalitarisme naà®tra-t-il dans cette pseudo démocratie ?
Nasr-Eddine Lezzar, avocat [21-06-2004]  

Leà§on de Moore et Benchicou
La montée de la violence au Moyen-Orient (Palestine, Irak) s'effectue sous le regard passif et indifférent du monde arabe et celui de la communauté internationale. En Irak, les islamistes extrémistes n'ont pas hésité à  décapiter un jeune Américain. Ce qui est déplorable autant que les agissements irresponsables des armées américaine et britannique. Ces derniéres sont loin d'àªtre exemplaires et libératrices
Zak Ali Cherif [21-06-2004]  

Vos Messages
Qu'il est long le chemin qui conduit à  la liberté ! L'aspiration à  une représentation populaire refait surface dans notre pays, quoiqu'elle suscite une répression immédiate efficace, mais l'idée de plus en plus grande parcourt le corps social et ébranle les institutions. Dans le combat des Benchicou, Dilem et les autres, nous réclamons la liberté d'opinion et d'expression qui contient finalement toutes les autres.
[21-06-2004]  

L'encre des journalistes
Aprés l'élection à  la présidence d'Abdelaziz Bouteflika dans des conditions dignes d'un régime totalitaire, le Pouvoir algérien est devenu une machine à  broyer les hommes. Dans le contexte politique actuel, elle ne cessera pas de broyer tant que subsistera le moindre à®lot de résistance. L'isolement de toute une région (la Kabylie) depuis 2001 et la répression du mouvement citoyen. Le harcélement permanent subi par les syndicats autonomes qui luttent pour l'amélioration de leurs conditions de travail.
Farouk Mansouri, cadre d'entreprise Héléne Michelini-Beldjoudi, journaliste [20-06-2004]  

La prison libératrice
L'auteur de ces lignes appartient à  une corporation moins performante que la và´tre ­p; je le dis avec douleur. Nous ne nous sommes jamais insurgés ou sortis dans la rue, lorsque notre dignité professionnelle l'exigeait. Nous avons digéré nos révoltes, consommé et cautionné les abus. Notre silence a été complice. Cependant, nous sommes aussi menacés. Les màªmes serpents sifflent sur nos tàªtes. Ils concoctent dans l'officine de l'injustice un texte qui permettra au juge de nous emprisonner, lorsque nous faisons notre travail correctement ou lorsque nous disons des vérités. Sur ce point notre condition est la màªme.
Nasreddine Lezzar, avocat [20-06-2004]  

Liberté suspecte
La liberté de Benchicou était devenue presque suspecte comme celle des femmes qui s'émancipent au foyer dans lequel étaient cloà®trées leurs aà®nées. Comment pouvons-nous si franchement dénoncer les Zerhouni, Bouteflika et autres en restant impuni ?
Nordine Mzalla, mouvement citoyen de Boumerdés [20-06-2004]  



Recherche

Copyright © 2002-2016 Le matin. Réalisation All Rights Reserved