Le Quotidien
L'actualité quotidienne,
toutes les rubriques

La démocratie face
au terrorisme

leDossierduJeudi.gif (655 octets)

Télécharger
la Une en PDF

une27072002.jpg (5556 bytes)

polemiques.GIF (554 octets)
Espace réservé
aux débats

La Rétrospective : Le Bilan 2001

archives.gif (1119 octets)

contacteznous.gif (356 octets)

logo_interface.jpg (69242 octets)

logo.jpg (2445 octets)

Alger, samedi 27 juillet 2002

logolematin.jpg (3422 octets)

La Chronique de SAS

K-thodik
kthodikhome.jpg (5224 octets)

lehichome..gif (493 octets)

oaotennisalgerien.gif (2235 octets)

L'Evénement

Le dossier Orascom tourne à l'affaire d'Etat
Djezzy : la Présidence intervient

L'opérateur égyptien a été sommé, hier, par une source proche de la Présidence citée par l'agence officielle APS de respecter ses engagements dans les délais, alors qu'il est question d'élucider les conditions d'attribution de la licence de téléphonie mobile à Orascom.

Alors que les aârouch demeurent intransigeants
Marche réprimée à Tizi Ouzou

une.jpg (32231 bytes)
La manifestation à laquelle a appelé la coordination des aârouch pour exiger la libération des détenus du mouvement citoyen a été violemment réprimée, jeudi à Tizi Ouzou, par les forces de l'ordre, qui ont recouru aux tirs à balles réelles pour empêcher la marche vers la prison de la ville. Un ultimatum de trois jours est fixé au Pouvoir pour répondre aux exigences de la Kabylie.

Lotfi Raïssi à Alger
Lotfi Raïssi a foulé de nouveau, hier, le sol algérien. Ce jeune pilote de 27 ans est désormais parmi les siens, chez lui, alors qu'il y a quelques mois à peine, sa vie était en jeu depuis son arrestation le 21 septembre 2001 par les autorités britanniques, sous pression américaine, pour complicité dans les attentats du 11 septembre dernier ayant secoué les Etats-Unis. A la faveur de cette grave accusation, Lotfi Raïssi risquait la peine capitale.

Attaques contre les libertés
Un bar situé dans le quartier Stora, à Skikda, a été pendant deux nuits consécutives la cible d'un groupe de jeunes en colère. Intervenant 24 heures seulement après l'attaque de cabarets à Bordj El Kiffan, près d'Alger, cette expédition prend la forme d'une campagne de moralisation de la société qui s'annonce à la suite des dernières déclarations de Abdallah Djaballah.

Belkhadem : « La France nous comprend mieux »
En visite à Paris, le ministre des Affaires étrangères, Abdelaziz Belkhadem, a tenu une conférence de presse dans laquelle il a réaffirmé les positions « constantes » de l'Algérie à propos du problème sahraoui et de la crise au Proche-Orient. Il s'est félicité du regain d'intérêt qu'accordent les investisseurs français à l'Algérie.

novascoop.gif (14704 octets)

Site Hébergé par BIUNET                           Copyright © 1998-2002 - LE MATIN - All rights reserved             Navigation affichage écran 800 x 600