Le Quotidien
L'actualité quotidienne,
toutes les rubriques


sport.gif (1036 bytes)

L'émeute
pour le dire

leDossierduJeudi.gif (655 octets)

La Une En PDF
unepetite.jpg (7945 bytes)

polemiques.GIF (554 octets)
Espace réservé
aux débats

La Rétrospective : Le Bilan 2001

archives.gif (1119 octets)

contacteznous.gif (356 octets)

logo_interface.jpg (69242 octets)

logo.jpg (2445 octets)

Alger, dimanche 13 octobre 2002

logolematin.jpg (3422 octets)

La Chronique de SAS

K - t h o d i k
kthodikhome.jpg (5224 octets)
mise à jour

lehichome..gif (493 octets)
mise à jour

oaotennisalgerien.gif (2235 octets)

L'Evénement

> La population rejette le scrutin
> Près de 50 communes sans maires
> Des élus avec moins de 1 % de voix

L'impasse kabyle
Le ministre de l'Intérieur hésite à valider un scrutin qui n'a pas eu lieu en Kabylie. En effet, dans près de 50 communes sur les 119 que totalisent Tizi Ouzou et Béjaïa, le vote n'a pas eu lieu tandis que 41 autres n'ont enregistré que 1 % de taux de participation. Face à cette débâcle, le Pouvoir est dans l'impasse. La population refuse la mascarade et se mobilise contre des maires sans voix.


Les oubliés de l'Indépendance
une.jpg (29548 bytes)
Photo Moh Le Matin
Un village dans le dénuement, la solitude et où les habitants ont appris la fatalité. S'ils ont réussi à se défendre et se protéger contre le terrorisme, ils se disent sans illusions quant à l'amélioration de leurs conditions de vie. Ahmed-Salem, dans la région de Skikda, se résigne à être l'oublié de l'Indépendance. Et si ses habitants votent quand même, ils le font pour éviter les tracasseries administratives.

Site Hébergé par BIUNET                           Copyright © 1998-2002 - LE MATIN - All rights reserved             Navigation affichage écran 800 x 600