Le Quotidien
L'actualité quotidienne,
toutes les rubriques

Armée-Bouteflika
Le face-à-face

leDossierduJeudi.gif (655 octets)

Télécharger
la Une en PDF

une06082002.jpg (5325 bytes)

polemiques.GIF (554 octets)
Espace réservé
aux débats

La Rétrospective : Le Bilan 2001

archives.gif (1119 octets)

contacteznous.gif (356 octets)

logo_interface.jpg (69242 octets)

logo.jpg (2445 octets)

Alger, mardi 6 août 2002

logolematin.jpg (3422 octets)

La Chronique de SAS

K-thodik
kthodikhome.jpg (5224 octets)

lehichome..gif (493 octets)

oaotennisalgerien.gif (2235 octets)

L'Evénement

La société Kombassan qu'il a introduite en Algérie est désignée par la presse internationale comme une caisse des groupes terroristes
Derrière Al Shorafa, l'argent islamiste

La société turque Kombassan, que Al Shorafa a introduite en Algérie, se révèle être une grosse caisse de financement des groupes islamistes algériens notamment. En 1997, la presse internationale avait déjà rapporté cette information. Ladite société est soupçonnée d'entretenir des liens avec le parti islamiste turc dissous, le Refah, qui a aidé Benazouz Zebda, financier du FIS, à s'établir en Turquie.

Le scandale de la vente des Galeries algériennes
La main de Bouteflika

une.jpg (35270 bytes)
Photo Moh Le Matin
Le directeur général des domaines limogé par le Président fait des révélations et confirme : « Le groupe Khalifa a bien acheté les galeries avant d'être forcé à y renoncer ».

Le FIS dissous tient son congrès
Le retour de Abassi Madani et Ali Benhadj

Le FIS dissous a tenu son congrès les 4 et 5 août à l'étranger, à savoir en Belgique. Les quatre fils de Abassi Madani y ont assisté pour apporter la caution du chef de l'ex-FIS. Béni par ce dernier, le congrès a adopté des résolutions, réitérant l'attachement de ce parti à la voie du djihad « comme moyen de défense » et aux principes fondateurs du FIS.

Site Hébergé par BIUNET                           Copyright © 1998-2002 - LE MATIN - All rights reserved             Navigation affichage écran 800 x 600