Le Quotidien
L'actualité quotidienne,
toutes les rubriques


sport.gif (1036 bytes)

La résistance d'hier et d'aujourd'hui
leDossierduJeudi.gif (655 octets)

La une en PDF

polemiques.GIF (554 octets)
Espace réservé
aux débats

La Rétrospective : Le Bilan 2001

archives.gif (1119 octets)

contacteznous.gif (356 octets)

logo_interface.jpg (69242 octets)

logo.jpg (2445 octets)

Alger, lundi 4 novembre 2002

logolematin.jpg (3422 octets)

La Chronique de SAS

K - t h o d i k
kthodikhome.jpg (5224 octets)

lehichome..gif (493 octets)

oaotennisalgerien.gif (2235 octets)

L'Evénement

l Incendie d'édifices publics à Merouana
l
Blocage de routes à Oued Athmania
La colère reprend à l'Est
La ville de Merouana, 50 km au nord-est de Batna, a vécu de violentes émeutes ce samedi lorsque des travailleurs et des étudiants, revendiquant des moyens de transport, ont incendié plusieurs édifices publics. Par ailleurs, les citoyens de Oued Athmania, dans la wilaya de Mila, ont procédé hier à la fermeture de la RN5 à la circulation pour protester contre la pénurie d'eau potable.

Rien ne va plus dans les hôpitaux
une.jpg (17386 bytes)
Photo Moh > Le Matin
Alors que le ministre de la Santé réitère son attachement à ses réformes, engagées depuis une année puis reportées suite aux émeutes de Aïn Fakroun, la Fédération nationale des travailleurs de la santé (FNTS) vient de surseoir à son mot d'ordre de grève, comme d'ailleurs le Syndicat des praticiens qui se dit satisfait des engagements pris avant-hier par le ministère de tutelle lors d'une réunion regroupant les deux parties. Mais les spécialistes comptent poursuivre leur mouvement de protestation pour exiger un statut particulier valorisant leurs activités.

Kabylie : sit-in devant les tribunaux aujourd'hui
C'est aujourd'hui que se tiendront plusieurs sit-in et marches des aârouch pour réclamer la libération des détenus et protester contre l'installation des maires rejetés par la population alors même que le Pouvoir continue de traquer les délégués et s'obstine à placer des élus sortis avec des voix insignifiantes des communales. L'arrestation avant-hier du délégué de la Coordination intercommunale des citoyens de Béjaïa (CICB) accentue la protesta.

Sidi Bel Abbès : un réseau de soutien terroriste devant le juge
Peine capitale par contumace pour l'« émir » du groupe terroriste et 3 à 5 ans d'emprisonnement pour les autres éléments du groupe, tel a été le verdict rendu hier par le tribunal de Sidi Bel Abbès lors de sa session criminelle.
(Page 5)

Turquie : les islamistes vainqueurs aux législatives.

Site Hébergé par BIUNET                           Copyright © 1998-2002 - LE MATIN - All rights reserved             Navigation affichage écran 800 x 600