Le Quotidien
L'actualité quotidienne,
toutes les rubriques


sport.gif (1036 bytes)

La résistance d'hier et d'aujourd'hui
leDossierduJeudi.gif (655 octets)

la une en PDF

polemiques.GIF (554 octets)
Espace réservé
aux débats

La Rétrospective : Le Bilan 2001

archives.gif (1119 octets)

contacteznous.gif (356 octets)

logo_interface.jpg (69242 octets)

logo.jpg (2445 octets)

Alger, samedi 2 novembre 2002

logolematin.jpg (3422 octets)

La Chronique de SAS

K - t h o d i k
kthodikhome.jpg (5224 octets)

lehichome..gif (493 octets)

oaotennisalgerien.gif (2235 octets)

L'Evénement

Retour sur le massacre de Sidi Okkacha à Chlef
Les populations toujours à l'abandon
une.jpg (44335 bytes)
Mercredi matin, l'enterrement des victimes.
Les régions isolées de la wilaya de Chlef continuent d'être la proie des groupes terroristes du GIA. Le village Béni Aïssi, dans la commune de Sidi Okkacha, où a été perpétré le massacre de mardi dernier ayant décimé une famille, est un hameau isolé. Au dénuement total de ses habitants s'ajoutent l'absence de sécurité et l'indigence en armes pour faire face aux GIA.

Assises de la convention nationale du RCD
Saïd Sadi : « Ecoutez la société civile ! »
Le RCD a tenu hier à Alger ses assises de la convention nationale auxquelles ont pris part des personnalités politiques et historiques comme Ali Haroun, Abdelaziz Rahabi et Ladlani (ex-responsable de la Fédération de France du FLN). « L'objectif de cette rencontre, dira le leader du parti Saïd Sadi, est d'enregistrer le point de vue de la société civile en vue de dégager un compromis historique républicain. »

Intempéries : deux morts à Souk Ahras
Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux citoyens ont été victimes de la foudre à Souk Ahras. Dans le même temps, la wilaya de Tipaza enregistrait de fortes précipitations et plusieurs localités étaient en état d'alerte suite à d'importantes inondations.

Procès des auteurs de l'attentat de Paris
Canal+ relance le « Qui tue qui ? »
La chaîne de télévision satellitaire Canal+ a, dans une émission consacrée au procès des terroristes algériens impliqués dans l'attentat du RER de Saint-Michel à Paris en 1994, récusé l'enquête et le verdict retenu contre les deux islamistes algériens pour pointer du doigt les services de sécurité algériens.

Kabylie : les aârouch multiplient les actions de rejet des maires

Site Hébergé par BIUNET                           Copyright © 1998-2002 - LE MATIN - All rights reserved             Navigation affichage écran 800 x 600