Samedi 26 Juin 2004

 

Les chroniques

Dossiers

  Polémiques
  Sport

Caricature

  Horoscope du jour

A votre service

Archives

 

Chroniques > Lettre de Province

Des « fils de la Toussaint » à  la progéniture du 19 Juin
Pour donner le ton n'a-t-on déjà  réhabilité la fonction de commissaire politique à  la télévision ? Tous les vendredis, à  20 h, l'oracle du Pouvoir est dispensé sans aménité. Tel est le nouvel usage du « 19 Juin » : il se décline par le retour à  la répression. Elle a déjà  envoyé Benchicou et Hafnaoui en prison comme pour signifier à  ce pays que les urnes du 8 avril n'étaient qu'un miroir aux alouettes.
B. H. [19-06-2004]

Lettre de Province
Histoire d'un perchoir entre l'épique et l'anecdotique
Les élites politiques des premiéres années de l'indépendance se souviennent bien de ce qu'il advint du premier président d'un Parlement national et de certains députés prestigieux réfractaires, par scrupule démocratique et longue expérience, aux accoucheurs du totalitarisme politique.
B. H. [05-06-2004]

Entre faussaires ?
Dans la presse du week-end, un anodin entrefilet nous apprend que Bouteflika aurait récemment consulté le Conseil constitutionnel. Au sujet de quoi s'est-on entretenu ? Nous n'en saurons rien, et cela suffit à  intriguer.
Boubakeur Hamidechi [23-08-2003]

Peuple nu et coà»t politique
Ainsi donc au malheur politique vient s'ajouter la vengeance de la nature. En ponctionnant par deux fois une lourde dà®me humaine, celle-ci souligne mieux que toutes les interpellations, l'impéritie de nos pouvoirs publics. Le naufrage de novembre 2001 et ce séisme n'ont-ils pas occasionné à  eux deux plus de 3 000 pertes de vies humaines par la seule imprévoyance des dirigeants ?
B. H. [24-05-2003]

La guerre des « autres » et la danse du ventre du sérail
Quoi de mieux qu'une lointaine guerre suffisamment chargée d'émotions identitaires pour faire diversion ? Son déclenchement est presque perà§u comme une divine circonstance afin de désamorcer les coléres algériennes et éteindre le volcan social. Présente et prégnante, elle sert moins la positive solidarité dont se gargarisent platoniquement les dirigeants, qu'à  faire fonction d'abcés de fixation dans l'opinion.
B. H. [26-03-2003]

Lettre de Province par Boubakeur Hamidechi
La perestroà¯ka du frére Benflis
Il n'est jamais sain intellectuellement d'ajouter foi aux plébiscites bruyants et aux « standing ovation » qui portent au pinacle le chef « révélé ». Le zaà¯misme se nourrissant naturellement de cet unanimisme d'eunuques qui ne peut souffrir le scepticisme ou la contradiction, il n'est, par conséquent, pas le signe de la maturité démocratique d'une chapelle partisane.
B. H. [19-03-2003]

Lettre de Province par Boubekeur Hamidechi
Les oracles d'un prince aux abois
Hormis la presse et la nomenklatura, qui pràªte encore attention aux discours présidentiels ? L'opinion publique perà§ue dans son acception la plus large a cessé depuis longtemps de créditer les propos du chef de l'Etat de la moindre signification.
B. H. [19-02-2003]

Lettre de Province
Boy-scouts hier, liévres demain
Il est bien rare que l'on ne nourrisse pas, aprés l'échec, des remords sur certaines hésitations. De ceux qui vous font regretter d'avoir raté le bon « timing » politique afin de pouvoir postuler sans bruyantes « casseroles » à  la haute magistrature.
Boubekeur Hamidechi [12-02-2003]

Le pays apocryphe en représentation
Les émouvants appels de Benflis destinés à  mobiliser le microcosme artistique et intellectuel autour de la trés controversée « Année de l'Algérie en France » n'auraient-ils d'autre motif que la simple crainte d'une forte désaffection ? Cette gesticulation de rassembleur, jurant la main sur le cur qu'il ne saurait y avoir derriére cette manifestation de calculs électoraux ne traduirait-elle pas plutà´t l'inquiétude de ses initiateurs de voir dériver une colossale entreprise de marketing du Pouvoir vers le débat le moins souhaitable hors des frontiéres ?
B. H. [19-01-2003]

Deux « loosers » au cœur du désordre
Elle était attendue pour plus tard cette apothéose du chaos ; or, elle nous surprend par son précoce surgissement. Il n'aura fallu par conséquent que deux semaines à  l'an 2003 pour nous fournir l'image la plus détestable du délitement du Pouvoir.
B. H. [12-01-2003]


Recherche

Copyright © 2002-2016 Le matin. Réalisation All Rights Reserved